Partagez | 
 

 Le Contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
PNJ
Messages : 111
Date d'inscription : 06/12/2015

Avatar : sans visage
Crédits : Alaska
Âge : classé confidentiel


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Le Contexte
   Mer 23 Déc - 20:43

Contexte

" Voici l' appel de Banshee, celle qui hurle la mort de la démocratie."

La jeune femme éteignit sa télévision. Depuis huit mois, elle  avait entendu cet appel bien trop de fois. Elle a, au début, cru que ce n'était que passager. Mais désormais, ce piratage télévisuel quotidien était la seule liberté qui existait encore réellement.
Après le coup d'état militaire qui a touché l'Irlande, la loi martiale avait été instaurée le 17 avril 2015. Et désormais, le pays n'était plus que l'ombre de lui-même.  Au début, tous avaient célébré l'annonce du démantèlement de l'IRA, cette menace qui planait sur eux depuis si longtemps, par l'armée. Mais personne n'avait vu venir ce qui avait suivi. Le gouvernement renversé par cette même armée. Et voilà que son pays, l'Irlande, était devenu comme certains pays qu'elle voyait auparavant aux informations, un pays désormais dirigé par une autorité militaire.
Elle faisait  partie de ces chanceuses dont la famille avait un métier qui lui fournissait un pass d'accès à un grand nombre de zones. Un luxe comparé à certaines familles dont les accès étaient restreints. La jeune femme avait cessé d'espérer que cette situation s'arrête rapidement. Que la république fasse un jour son grand retour. Il ne lui restait plus qu'à vivre et à ne pas faire de vagues. Ne pas risquer de se faire arrêter pour rébellion ou trafic au marché noir. Juste vivre sa vie. Jusqu'à ce que ça change. Un jour peut être.

............................................

"Quel est l' ordre du jour?"

Caitriona jeta un rapide regard aux membres du conseil présents. Depuis le 23 avril 2015, date où ils avaient signé cet accord avec le gouvernement, la fondation Chrysalis avait acquis un certain statut et le nombre de réunions s'était accru. Jusqu'alors fondation ordinaire pour tous, elle était devenue une alliée du gouvernement, un lieu de passage obligé pour les mutants. Ceux que le gouvernement nommait "personnes spéciales" pour ne pas dire le mot ouvertement, le mot interdit qui aurait obligé à révéler ce qu'ils avaient eu tant de mal à cacher. La vérité était toute autre. Chrysalis était bien plus qu'une fondation. Certains détracteurs, comme Banshee, la considéraient comme une secte pro mutante aux motivations non avouables. Mais qui s'inquiétait des divagations d'un pirate informatique, d'un cyber terroriste? Caitriona ne craignait que partiellement Banshee. Si elle savait qu'il fallait garder un oeil sur cette contrariété externe, ces piratages  étaient une plus grosse menace pour le gouvernement. Et ce n'est pas Chrysalis que ça allait gêner. Mais par sécurité, elle avait demandé à certains des informaticiens et hommes de terrain qui travaillaient pour la fondation de garder un oeil et de prévenir tout risque éventuel. La survie de Chrysalis dépendait de sa capacité à se protéger. Ce n'était pas pour rien qu'ils avaient à leur service des hackers, d'anciens militaires et d'ex policiers. Ils avaient même des scientifiques spécialisés dans la mutation, les rares humains tolérés au sein de la fondation. Il fallait bien faire des sacrifices pour maintenir un temps d'avance sur leurs adversaires.
Bien sûr, Chrysalis avait ses propres codes et ses propres rituels, le tout en se soutenant silencieusement les uns les autres. Parce qu'elle cachait un ordre plus ancien, l'Ordre Imago, qui avait su protéger les mutants jusqu'alors, et s'agrandir de manière clandestine mais efficace. Une réussite qui était née de ces règles et de cette loi du silence. Et désormais Chrysalis était là où elle devait être. En pleine lumière et proche du gouvernement. Pour mieux les infiltrer et un jour, les remplacer.

............................................

Plus rien n'est comme avant à Limerick depuis le mois d' avril 2015. Depuis le coup d'état militaire réussi qui avait secoué l'Irlande. Désormais l'armée dirigeait le pays. Pourtant tout avait si bien commencé. Le gouvernement avait annoncé que l'armée avait réussi à démanteler l'IRA. Certes, certains avaient réussi à s'enfuir mais les têtes pensantes avaient été arrêtées et allaient être jugées. Cette organisation qui planait comme une ombre sur le pays n'était plus que des électrons libres sans direction qui se feraient bien vite arrêter maintenant. Et le pays avait fêté ça, libéré de toute angoisse, faisant enfin le deuil de ses souvenirs douloureux. Mais ce qui suivit cet état d'euphorie fut une surprise. L'armée, que tous célébrait comme des héros, prit le contrôle du gouvernement par les armes le 15 avril 2015 et instaura dès les jours suivants, la loi martiale. Maintenant l'armée n'obéissait plus au gouvernement. Elle était le gouvernement.
Limerick, tout comme le reste du pays, est devenue une ville sous contrôle militaire. Plus précisément, il s'agit du colonel O'Rourke qui la dirige avec sévérité. L'armée est désormais la seule police, le couvre feu a été instauré, les quartiers sont devenus des zones sous contrôle et leur accès est réglementé. La paix est revenue mais la liberté, elle, a disparu.

Ce qui n'a pas été révélé, c'est la raison véritable de ce coup d'Etat, et de l'absence de réaction armée de l'Union Européenne ou des Etats-Unis : l'Irlande s'apprêtait à révéler, contre l'avis des autres dirigeants, l'existence des mutants. Celle-ci demeure encore un secret d'état. L'armée et quelques civils initiés proches de l'ancien gouvernement connaissent l'existence de ceux-ci. Mais pour le reste de la population, il s'agit de légendes urbaines. Afin de maintenir le silence sur cette réalité, le gouvernement a passé un marché avec Chrysalis, une fondation qui officiellement aide les gens spéciaux, tels que des surdoués, prodiges, mais qui en réalité oeuvre depuis des années à la protection et l'aide à la maitrise des mutants. Une fondation dont les ambitions demeurent inconnues et dont les polémiques sur leur véritable nature sont nombreuses. En accord avec leur gouvernement, Chrysalis gère le secret des mutants et obtient le soutien du gouvernement sur certains domaines. Tout mutant repéré par le gouvernement et qui ne n' est pas rattaché à Chrysalis disparait mystérieusement. Emprisonnement? Meurtres d' état? Cela reste un mystère à ce jour.
Mais le gouvernement peut-il réussir à maintenir éternellement cette situation en l'état? La fondation Chrysalis est-elle vraiment ce qu'elle prétend être et ses intentions sont elles louables? D'autant plus que dans l'ombre, une voix s'élève. Banshee. Piratant les moyens de communications afin de pousser la population à se rebeller, ce qui se cache derrière ce nom reste une inconnue. Pirate solitaire ou image de rébellion? Une question qui commence à être de plus en plus étudiée par le gouvernement.
Car dans ce monde sous contrôle, que vous soyez mutants ou humains, que vous fassiez confiance au gouvernement ou non, même ne rien faire et vivre sa vie devient un choix avec ses conséquences...
Revenir en haut Aller en bas
 
Le Contexte
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Contexte et Histoire.
» Islam et Coran
» Je t'aime, moi non plus
» Tapisserie de Bayeux
» Din l'contexte...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eire of Change :: WHEN I LOOK TO THE WORLD :: The concept-
Sauter vers: