Partagez | 
 

 Don't be a prey, be the hunter - Feat Siobhan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Invité



MessageSujet: Don't be a prey, be the hunter - Feat Siobhan
   Lun 16 Mai - 17:59


Don't be a prey, be the hunter
Attendant dans la rue depuis une heure et demie déjà, Léonie sirotait un soda récupéré dans son sac à dos neuf. Le sien, son vieux datant de l’époque où ses parents étaient encore en vie, avaient enfin rendu l’âme après tant d’année de souffrance totale. Elle avait alors été obligée de le mettre dans un carton et d’en acheter un bien plus fringuant. Le regard aussi fixe que ses fesses sur le banc sur lequel elle s’était installée, elle se demandait bien ce que quelqu’un pouvait bien faire pendant une heure et demie dans une église.

L’adrénaline montait peu à peu dans le corps de Leonie à mesure que le temps passait. C’était comme cela à chaque fois, durant chaque nettoyage. Même si la demoiselle ne voulait pas l’admettre complètement mais chaque chasse l’enivrait et lui faisait ressentir des émotions et des sensations qu’aucune autre chose ne lui avait fait ressentir et ce depuis des années. C’était mal pourtant, tellement mal. Elle faisait la chasse à des mutants, des gens comme elle, tout ça pour les envoyer à Chrysalis, pour être des cobayes. Elle savait que c’était probablement mal mais c’était toujours mieux que si l’armée les traquait et les tuait. Leonie essayait tant bien que mal dans se convaincre qu’elle agissait comme elle le devait. Depuis un an déjà.

Sa proie sortait tout juste de la Saint Mary’s Cathedral. Une victime pieuse. Quelqu’un qui a peut-être une famille, des amis et qui sous peu va se retrouver dans une prison dorée. La jeune femme baissa les yeux sur son téléphone de mission. L’ordre était clair. Il fallait à tout prix préserver la vie de la proie. Ne pas trop la brusquer et la protéger lors du transport et ce jusqu’à l’arrivée. Elle attendit encore quelques instants avant de se lever. La jeune nettoyeuse blonde jeta sa canette, replaça son sac dans son dos, enfila ses lunettes de soleil pour se dissimuler un minimum et commença à suivre la jeune femme qui s’enfonça un peu plus dans son châle. La mutante traquée avait l’air de s’inquiéter qu’on puisse la suivre. Elle se retournait assez souvent pour s’assurer quand ne la suivait pas et Léonie savait comment réagir dans ce genre de situation. Soit elle regardait son téléphone, s’arrêtait un moment, tournait les talons et revenait après un instant, ou encore elle accélérait le pas quitte à se mettre à courir histoire de passer pour une jogueuse. Certes parfois étrangement vécue comme jogueuse mais elle n’avait presque jamais été repéré. Cela n’était arrivée qu’une seule fois en vrai, car il s’agissait d’un mutant qu’elle avait connu à Chrysalis et qui avait un jour fui. Ils s’étaient reconnus en même temps et le jeune homme avait pris la fuite. A vrai dire, Leonie l’avait quelque peu laissé fuir, trop abasourdie de n’avoir jamais compris comment elle ne l’avait pas reconnu au moment où on lui avait confié le dossier. Pour sa défense, elle n’avait toujours que connu son surnom et la photo était une photo de caméra de surveillance.

Enfin bref ! Leonie redoubla sa vigilance étant donné que sa victime était très méfiante.
AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Cleaner
Messages : 150
Date d'inscription : 11/04/2016

Avatar : Gal Gadot
Crédits : vava : weak&addicted ; sign : bluberry
Âge : 33


Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Don't be a prey, be the hunter - Feat Siobhan
   Ven 20 Mai - 22:44


❝ Siobhan & Leonie ❞don't be a prey, be the hunter Le message était clair, comme à chaque fois que l’armée me dépêche quelque part. C’est ce que j’aime avec eux : net, rapide, efficace. Mon père m’a habituée à cette logique cartésienne, à cette méthode carrée et rigoureuse. Et la mission du jour est de ce genre : un mutant identifié, à cueillir à la sortie de l’église pour lui laisser le choix. Le fameux choix. Si cela ne tenait qu’à moi, ils ne l’auraient même pas. Un mutant est une aberration de la nature, nous ne devrions pas les laisser exister. Mais bon, il faut croire que même l'Armée a sa faiblesse. Bref, LE choix : me suivre à Chrysalis, ou mourir. Et la seconde option ne me pose aucun problème. En plus, quelle ironie ! Je ne crois pas en Dieu, mais il ne crée pas de mutants.

Je me suis donc installée à la terrasse d’un café donnant sur la cathédrale. Ça aussi, c’est assez ironique quand on y pense. Vu le prix actuel du café, seuls les plus fortunés peuvent en commander. Ou alors prendre des substituts. Pour ma part, j’ai opté pour un grand verre de jus de fruit. C’est toujours ce que je commande quand je suis sur le terrain. Lunettes de soleil vissées sur le nez, j’observe la porte de temps en temps, jusqu’à ce que ma proie daigne enfin en sortir. Elle devait en avoir des choses à confesser. Je la laisse prendre un peu de distance avant de me décider à me lever à mon tour. Je fais quelques pas, mais… Quelque chose cloche, mais je n’arrive pas à mettre le doigt dessus.

Au moment où la jeune femme tourne, longeant le mur de l’église, je comprends alors ce qui me chiffonnait. Ma proie est déjà chassée. Mais je dois en avoir le cœur net. Devinant à peu près le trajet des minutes à venir de la mutante, je décide un coup de poker, en me décidant à la perdre de vue pour couper à travers une autre ruelle. Je presse le pas, j’accélère pour ne pas me faire distancer et … retomber à quelques pas derrière la même blonde que tout à l’heure. Et ma mutante n’est pas blonde, elle. Je me renfrogne un instant. Ils n’auraient pas osé me faire ça, les militaires. Ils savent que je n’apprécierai pas du tout et que taper un scandale ne me poserait aucun problème. Alors qu’est-ce que ça signifie ? J’espère que ce n’est pas un des membres de Banshee, qui se sont parfois mis dans le crâne de faire foirer certaines arrestations. Mais comment auraient-ils su ? En piratant les ordinateurs de l’armée ? En tout cas, hors de question que cette étrange situation profite à la mutante. Elle ne doit pas rester libre. Et je ferai tout ce qu’il faut pour cela.

Je presse à nouveau le pas, pour me mettre au même niveau que la blonde. Autant mettre carrément les pieds dans le plat, mon instinct me hurle qu’elle n’est pas claire et qu’elle cache quelque chose. Sans compter que si elle a l’habitude des filatures comme cela semble être le cas, elle a déjà dû comprendre qu’elle est suivie elle aussi. Je cale mon pas sur le siens, esquissant un énigmatique sourire.

« Stalker ou être stalké c’est tout un art. Si elle vous plait, vous devriez lui parler directement. Sinon je vous conseille de suivre une autre route. »

Bah quoi ? J’entame la discussion, si je ne suis pas sympa. En plus, je lui laisse une chance de dégager. Quelle bonté d’âme, vraiment !

© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
 
Don't be a prey, be the hunter - Feat Siobhan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Roya Navy warships honour HMS Hunter
» Photos de Yomi Kim Hunter !!!!!!...
» (M/LIBRE) HUNTER PARRISH Ϟ You're like the sun, shining so strongly even if you get your part of shadow.
» City Hunter Deluxe Edition BUG DE FOU DANS LE VOLUME 24 !!!
» Ministre de l'Instruction Publique: "Kraven Hunter"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Eire of Change :: LIMERICK :: Englishtown-
Sauter vers: